Abbaye de Pierredon

Sur le versant sud des Alpilles, au bout d’un long chemin caillouteux, apparaît une sublime abbaye du XIIIe siècle, protégée par 600 ha de garrigue et de roches et 11 ha de vignes morcelés.
Ce havre de paix a séduit Lorenzo Pellicioli, magnat des médias italiens (groupe De Agostini), en 2001. Le vignoble est alors converti en bio mais c’est seulement à l’arrivée d’Antoine Dürrbach (domaine de Trévallon), en 2013, que les vins vont se distinguer. Avec un encépagement pourtant peu commun dans le secteur, le vinificateur parvient à nous offrir des vins originaux, jamais dans l’exubérance, notamment un sauvignon blanc sudiste et tonique, et un merlot équilibré, franc du collier.